Loire-Atlantique - Vendée

Travailler en sécurité avec les taureaux

Mis à jour le 26/09/2019

Quelque soit la valeur marchande de l'animal, c'est la sécurité de l'éleveur qui prime.

Les accidents ayant lieu lors de contacts avec des taureaux sont encore très nombreux.
 

 

La sélection sur la docilité
 

La première mesure de prévention consiste à se séparer d’un animal dangereux. Trop d’éleveurs gardent des taureaux « agressifs » parce qu’ils présentent des caractères intéressants en termes de gabarit ou de fertilité. La santé voire la vie de l’exploitant ou de ses salariés restent la priorité.
 

Signifier sa domination
 

Un taureau qui vous bouscule, vous fait front, ne recule pas, gratte le sol avec ses pattes ou se met sur le coté en vous menaçant est un animal potentiellement dangereux. Quand un taureau secoue la tête ou gratte, l’éleveur doit lui signifier qu’il n’accepte pas la menace par un bon coup de voix, voire un geste du bâton.

L’animal doit vous respecter. Calme, vous devez faire preuve d’autorité.
 

En cas d’agression
 

Les taureaux sont très rapides et agiles en dépit de leur taille. Si un taureau vous isole dans un coin, déplacez-vous lentement. Reculez en ayant le taureau à l’œil jusqu’à ce que vous trouviez une clôture ou un endroit sûr. L’éleveur ne doit jamais s’enfuir en tournant le dos au taureau.

Un taureau ayant chargé une fois, sans toucher l’éleveur, a subi un échec ; la seconde tentative sera sûrement la bonne.

 

Comprendre le comportement de l’animal

L’imprévu

Des influences extérieures soudaines (un chien qui aboie, des enfants qui jouent, des soigneurs inhabituels,…) peuvent irriter un taureau d’ordinaire paisible et le pousser à l’attaque.

Toute personne entrant dans le pré ou le bâtiment peut être considérée comme un ennemi.

Le taureau ne supporte aucune concurrence. En cas d’animaux en chaleur au sein du troupeau, des personnes peuvent être prises pour un rival.

La vision

Un taureau est facilement ébloui et sensible aux contrastes lumineux. Il peut être stoppé par un éblouissement ou un changement de couleur au sol (grille, passage canadien…).

 

 

L'odorat

Un taureau a une perception fine des odeurs. Par exemple, l’odeur du parfum de l’éleveur un jour de mariage ou de communion suffit à modifier le comportement de l’animal qui ne reconnaît plus l’éleveur.

 

L'ouïe

Un taureau a l’ouïe très sensible, plus particulièrement aux sons aigus. Habitué aux bruits familiers, les nouveaux bruits le stressent fortement. Il associe l’intensité d’un son au comportement de l’homme : si l’éleveur crie, l’animal s’énerve.

 


L’animal détecte votre état émotionnel

L’éleveur doit toujours posséder un bâton pour établir le contact avec l’animal, le diriger lors des manipulations et se défendre en cas d’agression.

L’excès de soin tel que le brossage, le toilettage, les caresses….est déconseillé car l’éleveur se soumet en se mettant au service du taureau (il ne comprendra pas le jour où cette attention lui sera refusée).

Mieux vaut garder une certaine distance avec le taureau, ne pas se mettre en opposition avec lui mais plutôt essayer de le noyer dans la masse pour les déplacements.

Parler permet de rassurer et aussi à d’éviter de les surprendre.

Le bâton est un outil nécessaire au quotidien. Il sert pour prendre contact, marcher, rallonger le bras… et en dernier recours répondre à une menace. Il ne doit jamais servir à donner des coups gratuits.

 

 

Sites utiles

Santé Sécurité au travail en Agriculture - la documentation de la MSA

Formations

Votre MSA vous propose des formations organisées près de chez vous. Renseignez-vous !
 

Agenda


Le service Santé Sécurité au Travail organise régulièrement des journées d’information et d’échanges de pratiques sur le comportement et la manipulation des bovins.

Les prochaines journées sur la contention des bovins auront lieu durant l’hiver 2019/2020 sur les cantons des Herbiers (05/12/19), de Montaigu, d’Aizenay, de Challans et dans le vignoble Nantais.

De nouvelles formations « comprendre son troupeau pour travailler en sécurité avec son chien » seront proposées au 1er trimestre 2020.

Contact : 02 51 36 89 39.